Rechercher

La maladie naviculaire du cheval

La maladie naviculaire du cheval : Qu'est-ce que c'est, quels sont les symptômes et quelles sont les conséquences ?


Si vous possédez un cheval, il est important que vous connaissiez la maladie naviculaire. Il s'agit d'une maladie qui peut causer beaucoup de douleur à votre cheval, et qui peut même le rendre incapable de marcher. Dans cet article, nous verrons ce qu'est la maladie naviculaire, quels en sont les symptômes et quelles en sont les conséquences. Nous vous donnerons également quelques conseils sur la manière d'éviter que votre cheval ne développe cette maladie. Qu'est-ce que la maladie naviculaire ?



Qu'est-ce que la maladie naviculaire ?

La maladie naviculaire est une affection qui touche l'os naviculaire du pied du cheval ainsi que les tissus mous environnants comme : la bourse, les ligaments et tendons. Cet os se situe à l'arrière du pied et est chargé de supporter le poids du cheval. L'os naviculaire ainsi que les tissus environnants peuvent se retrouver lésés et s'enflammer, ce qui peut entraîner des douleurs et une boiterie chez le cheval. Les causes de cette maladie sont multiples et pas toujours très bien déterminées. Aussi appelée syndrome podo-trochléaire, elle se caractérise par des signes cliniques douloureux lors de l'extension de l'articulation inter-phalangienne distale, qui est maximale lorsque le membre est posé au sol en arrière de la verticale. Car cette position exerce une pression sur l'appareil podo-trochléaire de manière très importante. C'est alors le tendon fléchisseur profond se tend et appuie sur l'os naviculaire provoquant la douleur. Toutes les structures de cet appareil peuvent être touchées, de manière groupée ou séparée. Par exemple : Atteinte de l'os naviculaire : fracture, ostéolyse (destruction du tissu osseux), sclérose (épaississement du contour de l'os), présence d'ostéophytes (excroissances osseuses à la surface de l'os) Atteinte du tendon fléchisseur profond du doigt : tendinite (inflammation du tendon) ; Atteinte de la bourse naviculaire : bursite (inflammation de la bourse) Atteinte des ligaments : desmite (inflammation d'un ligament), présence d'enthésophytes (cicatrisations osseuses au niveau de l'attachement du ligament avec l'os). Cette affection touche préférentiellement les chevaux de selle et les quarter-horse.


Quels sont les symptômes de la maladie naviculaire ?

Le symptôme le plus courant de la maladie naviculaire est la boiterie. Le cheval peut être réticent à marcher ou ne marcher qu'avec une courte foulée. La douleur est généralement plus intense lorsque le cheval marche sur un sol dur. Le pied peut également présenter un gonflement et une chaleur. Dans les cas graves, le cheval peut être boiteux même au repos.


Comment établir un diagnostic de la maladie naviculaire ?

Le vétérinaire va d'abord procéder à un examen dynamique et palaptoire. Puis si cela semble nécessaire, le vétérinaire va procéder à une radiographie qui est le moyen le plus fiable d'établir un diagnostic de maladie naviculaire. Cependant, l'os naviculaire étant relativement petit et situé en profondeur dans le pied, il peut être difficile d'obtenir une image claire. Dans certains cas, une tomographie par ordinateur (CT) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) peuvent être nécessaires.





Quelles sont les conséquences possibles de la maladie naviculaire ?

Si la maladie naviculaire n'est pas traitée, elle peut entraîner de l'arthrite et des douleurs chroniques. Le cheval peut finir par devenir boiteux et incapable de marcher. La maladie naviculaire est une affection grave qui peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie du cheval. Si vous pensez que votre cheval est atteint de la maladie naviculaire, il est important de consulter votre vétérinaire. Un diagnostic et un traitement précoces sont essentiels pour garantir le meilleur résultat possible pour votre cheval.


Quelles sont les options de traitement de la maladie naviculaire ?

Le traitement le plus courant de la maladie naviculaire est le repos et la médication. Il peut s'agir de médicaments systémiques (par voie orale ou intramusculaire) ou locaux (injectés dans le pied). Le type de médicament utilisé dépend de la gravité de la maladie et de la réponse aux traitements précédents. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont le type de médicament le plus couramment utilisé pour traiter la maladie naviculaire. Les AINS réduisent l'inflammation et la douleur. D'autres médicaments peuvent être utilisés : Il existe aussi d'autres traitements comme : -Thérapie extracorporelle par ondes de choc (ESWT) -Thérapie par champ électromagnétique pulsé (PEMF) Il peut aussi être nécessaire de parler avec le maréchal pour éventuellement adapter la ferrure de manière temporaire ou définitive.


Comment gérer l'activité d'un cheval naviculaire ?

L'activité du cheval doit également être adaptée, en privilégiant un sol souple et de longs échauffements. Les voltes ne doivent pas être utilisées sur la main du pied affecté car elles provoquent trop de tensions sur le pieds atteint. Les pointes et crampons sont également à éviter car cela bloque le pied.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout