Rechercher

Les chaleurs chez la jument :

En quoi consiste-t-elle ? Symptômes ? Conséquences et traitements.


Les juments ont un cycle de chaleur similaire à celui des femmes. La durée moyenne du cycle est de 21 jours, mais il peut durer de 18 à 24 jours. Plusieurs phénomènes peuvent se produire pendant cette période, notamment l'œstrus (ou "chaleur"), l'ovulation et la grossesse. Dans cet article de blog, nous allons aborder ce que sont les chaleurs de la jument, ainsi que les symptômes, les conséquences et les traitements qui y sont associés. Le premier signe de chaleur est généralement un changement de comportement. La jument peut devenir plus agitée, commencer à faire les cent pas et/ou uriner fréquemment. Elle peut également être moins tolérante envers les personnes et les autres animaux, et être plus bruyante que d'habitude. Parmi les autres symptômes physiques, on peut citer une vulve gonflée, une augmentation de la fréquence respiratoire et une élévation de la température corporelle (qui peut être mesurée par palpation rectale). Si une jument n'est pas saillie pendant son cycle de chaleur, elle revient généralement à la normale en quelques jours.


Quels sont les symptômes des chaleurs chez les juments ?

Les symptômes les plus courants des chaleurs chez les juments sont les suivants :

-Agitation -Manque d'appétit -Boire et uriner de façon excessive -Hausses de flancs (respirations rapides et profondes) -Pertes de mucus au niveau du vagin -Sensibilité et réactivité excessive -Tensions musculaires dans la région dorso-lombaires -Gêne dans la locomotion




A quelle moment la jument est fertile durant les chaleurs ?

La jument est apte à reproduire, ou à être accouplée, lorsqu'elle entre dans son cycle œstral. Cela se produit tous les 21 jours et est signalé par l'apparition des chaleurs, ou œstrus. La durée moyenne de l'œstrus est de six jours, mais il peut durer de trois à douze jours. Il y a deux phases de chaleur : le proestrus et l'œstrus Les juments ovulent généralement 24 heures après le début de l'œstrus. Par conséquent, si vous voulez accoupler votre jument, il faut la présenter à l'étalon ou l'inséminer pendant la deuxième moitié de la période de chaleur.





Est-ce qu'une jument pleine peut avoir des chaleurs ?

La réponse est oui, une jument pleine peut être en chaleur. Toutefois il n'y a pas d'ovulation vu que la jument est pleine (enceinte) mais les follicules vont continuer à se développer et les hormones seront produites. Les symptômes des chaleurs chez une jument pleine sont généralement moins prononcés que chez une jument non enceinte, mais peuvent inclure une augmentation de la température, de l'agitation, une augmentation des mictions et des pertes vaginales.


Comment déclencher les chaleurs chez la jument ?

Il existe différentes façons de déclencher les chaleurs chez la jument. L'une d'elles consiste à injecter une hormone, comme la progestérone. Une autre utiliser un système de lumière et de son qui trompe le cerveau de la jument en lui faisant croire que c'est le printemps. C'est ce qu'on appelle le "stimulateur de printemps".


Quelles sont les conséquences des chaleurs d'une jument ?

Le plus souvent, les chaleurs de la jument se passent très bien, elles génèrent peu ou pas de douleur, ni de gêne. Mais il peut arriver que celles-ci soient gênantes voir fortes au point d’être incapacitante. Quelles sont les conséquences de cette chaleur ? - La première conséquence est d'ordre physique : tensions musculaires notamment dans la région dorso-lombaire. - La deuxième conséquence est d'ordre psychologique et comportementale : anxiété et irritabilité. Il n'est pas rare de voir des juments devenir agressives durant cette période. Parfois les douleurs sont telles que certaines d'entre-elles se jettent littéralement contre les parois de leur boxe jusqu'à se blesser. - La troisième conséquence est d'ordre reproductif : les chaleurs peuvent durer et conduire la jument à devenir anoestrus c'est-à-dire perdre son cycle de reproduction. - La quatrième conséquence est d'ordre métabolique : une augmentation de la température corporelle, qui peut entraîner une déshydratation.


Quels sont les traitements des chaleurs chez la jument ?

La première étape consiste à identifier la cause du problème. Si le problème est dû à une infection, il faut la traiter avec des antibiotiques. Si le problème est dû à un déséquilibre hormonal, une hormonothérapie peut être nécessaire. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer les kystes ou les tumeurs ovariennes. Si la cause est inconnue, votre vétérinaire peut recommander un essai de traitement à la progestérone. Le traitement à la progestérone contribuera à supprimer l'activité ovarienne et pourra être efficace pour résoudre le problème. Si le cheval ne réagit pas au traitement à la progestérone ou si les chaleurs sont dues à un problème médical sous-jacent, la chirurgie peut être envisagée Dans la plupart des cas, les chaleurs de la jument peuvent être traitées avec succès. Cependant, si le problème n'est pas résolu, il peut conduire à l'infertilité. Si vous pensez que votre jument peut avoir des problèmes de chaleur, parlez-en à votre vétérinaire. Il sera en mesure de diagnostiquer le problème et de recommander le meilleur traitement. En soin complémentaire, vous pouvez utiliser la cape capsular et disposer les matchs dans la zone des ovaires. En les enduisant de baume aux huiles essentielles CapBak "récupération". La diffusion optimisée du baume dans la région ovarienne va permettre de soulager votre jument ainsi que désenflammer et détendre sa musculature dorsale.





6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout